Un rassemblement de solidarité avec les Rifains à Lyon

vignette
Un rassemblement de solidarité avec les Rifains à Lyon

À l’initiative du Comité de soutien au mouvement Hirak dans le Rif, un rassemblement de solidarité avec les Rifains en lutte s’est tenu hier samedi à 15h 00 à la place Bellecour au centre-ville de Lyon. Cette sympathique rencontre a rassemblé quelques centaines de femmes et d’hommes, venues manifester leur solidarité au mouvement social rifain né à la fin du mois d’octobre 2016, suite à la mort effroyable du poissonnier Mohcine Fikri, broyé dans une benne à ordures.

C’est le point de départ de ce mouvement massif, pacifique et déterminé et qui, contre vents et marées, continue de mobiliser des milliers de Marocains tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger au sein de la diaspora marocaine et berbère pour dénoncer les injustices, la marginalisation et la corruption dont sont victimes les populations rifaines et, plus largement, marocaines.

Un rassemblement tenu dans une ambiance bon enfant où ont fleuri fièrement, par cette belle journée printanière, de très beaux et nombreux drapeaux berbères et où l’on peut admirer des enfants jouer, portant des maillots aux couleurs berbères pour la plus grande joie des Lyonnaises et Lyonnais et de toutes les personnes présentes à la place Bellecour.   

Grâce à la prise de parole des animateurs et aux nombreux portraits exposés, l’on apprend, hélas, que 571 Rifains croupissent encore dans les geôles du Makhzen qui continuent sans sourciller les arrestations arbitraires. Et personne n’est à l’abri de la répression : mineurs, jeunes, femmes, hommes, y compris des défenseurs des droits humains (avocats, associations…) et des personnes même âgées de 75 ans.

Un mouvement social qui force le respect et l’admiration, notamment par la longévité de sa lutte, la détermination manifeste des Rifains et le caractère pacifique et légal de ses actions, et ce malgré une répression impitoyable et les provocations incessantes des forces de sécurité.

La constance de ce mouvement, en dépit du risque de son essoufflement et son affaiblissement sous les coups de boutoir du Maghzen, confirme si besoin est que la résistance est l’identité profonde et historique des populations amazighes. Le mouvement citoyen du Rif a besoin de notre soutien ; ce sont les luttes sociales et politiques d'aujourd'hui qui forgeront demain le devenir politique de l'Afrique du Nord où les droits humains seront effectivement consacrés et respectés.

T. Khalfoune

Actualités

Ajouter un commentaire